Current portal location

Website content

News archive

Development Bruxelles, le 16 mars 2010

Politique commerciale vis-à-vis des pays en développement: la Commission consulte les parties intéressées

Cette page fait référence à des événements passés et n'est plus mise à jour.

Le commissaire européen au commerce Karel De Gucht a inauguré une conférence consacrée à la politique commerciale de l’Union européenne vis-à-vis des pays en développement. L’objectif est de lancer un débat public sur la façon de maintenir l’efficacité du système de préférences généralisées (SPG) mis en place par l’UE pour la promotion du développement, de tirer le meilleur parti des accords d’échanges régionaux et d’encourager le développement durable. Le commissaire De Gucht a également annoncé le lancement d’une consultation publique en vue d’étayer le réexamen du SPG qui aura lieu le mois prochain.

«Dans la formulation de sa politique commerciale envers les pays en développement, l'UE doit tenir compte des récents changements dans le paysage économique mondial et notamment du rôle croissant joué par les économies émergentes. Cependant, les pays en développement les plus vulnérables doivent encore trouver les moyens d'exploiter tout le potentiel du commerce. En fin de compte, les retombées commerciales devraient profiter à tous les habitants de la planète. Nous avons cinq ans pour traduire les bonnes intentions dans de bons résultats» a déclaré le commissaire De Gucht.

Les pays en développement n'avancent pas tous au même rythme sur les marchés mondiaux. C'est pour cette raison que la conférence d'aujourd'hui réunit un large éventail d'acteurs, afin d'apporter le plus grand nombre d'éclairages possible dans la discussion. Parmi les participants figurent des représentants de la Présidence espagnole et du Parlement européen, des théoriciens du développement et des économistes, mais aussi des praticiens du commerce et du développement ainsi que des représentants de la société civile.

Les résultats du débat alimenteront la réflexion sur l'orientation future de la politique commerciale de l'UE pour ce qui est de sa contribution au développement.

Un autre volet important de la conférence est le lancement d'une consultation publique sur le réexamen du SPG en vertu duquel l'Union accorde des préférences tarifaires aux pays en développement. Les résultats de cette consultation seront pris en compte dans la future proposition de la Commission au Parlement européen et au Conseil sur un règlement SPG mis à jour. Toutes les parties intéressées sont encouragées à participer. La consultation sera accessible prochainement sur le site Internet de la Direction générale du commerce.

Contexte

Si le commerce ne mène pas toujours les pays en développement à la croissance économique, il est évident que les échanges et l'ouverture à l'économie mondiale jouent un rôle important dans la création d'emplois et la prospérité à l'échelon mondial.

Pour que le commerce serve le développement, les pays doivent rester maîtres de leur agenda politique. Il n'existe pas de modèle unique pour le commerce et le développement. Les besoins de chaque économie en développement doivent être évalués avec soin et les politiques doivent être taillées à la mesure des atouts et des points faibles de chaque pays.

Par sa politique commerciale, l'UE cherche à garantir que les pays en développement puissent bénéficier du libre accès à ses propres marchés et de l'ouverture de l'économie mondiale. Elle considère l'ouverture progressive au commerce comme le pilier d'une stratégie de développement qui a déjà sorti de la pauvreté des centaines de millions d'habitants de pays en développement et pourrait en faire de même pour quelques autres centaines de millions.

Lisez le discours d'ouverture (EN)

Pour de plus amples informations:
- le système de préférences généralisées de l'Union (EN)
- la conférence «La politique commerciale de l'UE vis-à-vis des pays en développement» (EN)