Version: 1.8.0.47 (2021-06-11 17:11)

Lire un accord commercial

Si vous cherchez à exporter votre produit ou service, vous pouvez bénéficier d’un traitement favorable grâce à un accord commercial. Les accords commerciaux permettent d’exporter plus facilement et moins cher, en donnant à votre produit un avantage concurrentiel sur le marché de la destination. Cette section permet de comprendre comment les accords commerciaux de l’UE fonctionnent et vous indique comment trouver les informations dont vous avez besoin.

Les accords commerciaux de l’UE peuvent sembler complexes, mais ils sont basés sur une structure logique facile à suivre. Vous trouverez ci-dessous la structure de base standard d’un accord commercial, qui vous aidera à trouver les informations dont vous avez besoin dans votre activité commerciale. Il s’agit d’une orientation générale. Chaque accord est différent, en fonction de la situation des parties signataires et de leur niveau d’ambition de libéraliser les échanges.

1 Préambule

Le préambule mentionne les parties, affirme leurs objectifs communs en ce qui concerne le développement de leurs relations économiques et reconnaît le fondement de ces relations.

2 Définitions, objectifs et dispositions initiales

Ce chapitre explique les termes utilisés dans l’accord, afin de garantir une compréhension commune de la langue.

3 Traitement national et accès aux marchés pour les marchandises

Le chapitre et ses annexes décrivent généralement dans quelle mesure et dans quelle mesure l’accord réduira ou supprimera les droits, taxes ou autres droits à l’importation pour les marchandises échangées entre les parties. Vous trouverez ici les droits et tarifs spécifiques pour tous les produits couverts par l’accord commercial. En général, il existe une annexe séparée comportant des engagements spécifiques pris par chaque partie pour chaque catégorie de produits.

4 Mesures commerciales

Ce chapitre fait référence aux mesures compensatoires qu’une partie peut prendre en réaction aux effets négatifs des pratiques commerciales déloyales, telles que le dumping et les subventions illégitimes.

5 Obstacles techniques au commerce

Ce chapitre prévoit l’harmonisation de certains règlements et reconnaît certaines procédures de certification de la qualité comme équivalentes dans des secteurs spécifiques.Elle pourrait prévoir la reconnaissance mutuelle des procédures d’évaluation de la conformité, ce qui signifie que les produits peuvent être acceptés à l’importation dans le pays de destination sur la base de documents d’évaluation de la conformité délivrés dans le pays d’exportation.

6 Mesures sanitaires et phytosanitaires

Ce chapitre fixe les règles en matière de sécurité alimentaire et de santé animale et végétale. Elle vise généralement à simplifier et à harmoniser les procédures de conformité, en veillant à ce que les mesures légitimes en matière de sécurité alimentaire et de santé animale et végétale ne créent pas d’obstacles injustifiés aux échanges. Vous trouverez ici les autorités compétentes de chaque pays et les mécanismes d’agrément nécessaires à l’exportation.

7 Douane et facilitation des échanges

Ce chapitre vise à rationaliser les procédures douanières et à les rendre plus efficaces. Vous trouverez ici des procédures douanières qui n’ont pas été mentionnées ailleurs, des exigences en matière de documentation et de méthodes pour déterminer le respect des règles d’origine, ainsi que d’autres informations relatives à la détermination de la valeur en douane, aux droits et aux redevances, ainsi qu’à votre droit de former un recours contre les décisions douanières.

8 Investissement

Ce chapitre définit des mesures visant à ouvrir les investissements et à protéger les investisseurs, en veillant à leur juste traitement. Elle pourrait supprimer les plafonds de fonds propres étrangers ou les exigences de performance, faciliter le transfert des bénéfices et mettre en place des règles stables et prévisibles régissant les garanties d’investissement. Elle pourrait également mettre en place des systèmes de tribunaux d’investissement qui permettent aux investisseurs de résoudre les différends en matière d’investissements avec les gouvernements de manière rapide et équitable.

9 Commerce des services

Ce chapitre fait référence aux échanges transfrontaliers de services. Il suit en partie la structure de l’Accord général sur le commerce des services, qui fixe les règles applicables au commerce des services entre tous les pays qui sont membres de l’OMC. Toutefois, les accords commerciaux contiennent souvent des engagements supplémentaires dans des secteurs tels que les services financiers, les télécommunications, le commerce électronique et la circulation temporaire des personnes physiques. Des engagements spécifiques peuvent être trouvés dans les annexes, avec un calendrier distinct, pour chacune des parties.

10 Marchés publics

Ce chapitre précise les domaines dans lesquels les entreprises de chaque partie peuvent fournir des biens et des services aux administrations de l’autre partie, y compris les administrations centrales, régionales, provinciales et locales. Si les parties sont déjà membres de l’accord de l’OMC sur les marchés publics (AMP), l’accord commercial pourrait approfondir les engagements en ce qui concerne le nombre d’entités adjudicatrices couvertes, le nombre de biens et de services couverts et les seuils de valeur pour l’éligibilité des offres.

11 Propriété intellectuelle

Généralement en s’appuyant sur les conventions internationales en vigueur en matière de propriété intellectuelle (IP), ce chapitre définit des procédures et des règles en matière de droit d’auteur, de marques, de dessins et modèles, de brevets, de protection des données, etc. Elle pourrait également définir de nouveaux domaines de coopération, tels que la protection des indications géographiques.

12 Concurrence et questions connexes

Cette section fait généralement référence au droit de la concurrence, aux enquêtes et sanctions liées aux ententes commerciales, aux comportements abusifs des entreprises occupant une position dominante sur le marché et aux concentrations anticoncurrentielles. Elle pourrait également prévoir des règles relatives aux subventions, aux entreprises publiques et aux entreprises bénéficiant de privilèges spéciaux, afin de garantir des conditions de concurrence équitables pour les entreprises privées.

13 Règlement des différends et médiation

Ce chapitre fournit un système de règlement des différends relatifs à la manière dont les parties appliquent ou interprètent l’accord, et mentionne les procédures formelles que les deux parties doivent suivre si elles ne peuvent parvenir à un accord de médiation.

14 Dispositions finales

Ce chapitre établit généralement la manière dont l’accord entre en vigueur, ouvre la possibilité à de nouvelles parties de se joindre après sa signature et fixe les procédures de modification de l’accord à l’avenir.

15 Autres protocoles

Il peut s’agir d’informations pertinentes non comprises ailleurs, telles que des règles d’origine spécifiques pour chaque catégorie de produits.

Partager cette page:

Liens rapides