Version: 1.8.0.47 (2021-06-11 17:11)

Guide pour l’importation de marchandises

Votre entreprise prévoit-elle d’importer des marchandises en provenance de l’extérieur de l’UE? Cette section vous aide à comprendre si votre entreprise est prête à importer et décrit les différentes étapes du processus d’importation.

4 Étapes vers l’importationd’un produit

 
 

Envisagez-vous d’importer un produit pour la première fois dans l’UE?

Avant de le faire, vérifiez si votre entreprise est prête:

  • Le produit pourrait-il réussir sur votre marché intérieur ou dans d’autres pays de l’UE?
  • Votre entreprise a-t-elle la capacité d’acheter le produit sur des marchés étrangers en dehors de l’UE? Dispose-t-elle de suffisamment de personnel, de temps, de ressources financières et juridiques?
  • Votre entreprise est-elle prête à effectuer des ventes internationales, à choisir le moyen de transport le plus approprié et à passer par les procédures douanières?
  • Votre entreprise dispose-t-elle d’un plan financier/commercial/commercial global assorti d’objectifs clairement définis pour soutenir l’importation de produits en provenance de pays tiers?
  • Votre entreprise dispose-t-elle d’une stratégie concrète pour importer le produit sur votre marché? Par exemple, vous pouvez importer votre produit directement du producteur ou indirectement en employant un tiers, un tel distributeur. Les plateformes de commerce électronique peuvent également soutenir les importations directes et indirectes.
  • Le cas échéant, la propriété intellectuelle liée à votre produit est-elle protégée sur votre marché d’exportation?
  • Votre entreprise a-t-elle la capacité d’analyser et de vérifier si le produit est conforme aux normes de l’UE en matière de santé, de sécurité, techniques et/ou de commercialisation?

Avant de continuer, examinez attentivement les questions ci-dessus et discutez-les au sein de votre entreprise pour décider si vous êtes prêt à commercer avec des pays tiers ou quelles mesures vous devez prendre pour vous préparer à le faire.

 

1

Étape 1: Trouver un fournisseur à l’étranger

Pour importer des marchandises en provenance de l’extérieur de l’UE, commencez par identifier les fournisseurs potentiels du produit.

  • Leschambres de commerce peuvent vous fournir des informations sur les marchés et les partenaires commerciaux et vous orienter vers les rapports pertinents.
  • Les services d’information spécialisés dans le commerce ou les agences de promotion commerciale qui couvrent l’analyse du marché et l’évaluation des débouchés commerciaux peuvent être utiles. Ces institutions fournissent souvent des études pour des secteurs clés.
  • Les consultants commerciaux et les banques concernées peuvent également fournir des conseils.

Comment sélectionner vos marchés d’approvisionnement?

Filtrer les marchés d’importation potentiels afin d’évaluer s’il existe une offre pour votre produit.

Consultez les statistiques commerciales de votre marché d’approvisionnement potentiel.

Comment trouver des fournisseurs potentiels?

Une fois que vous avez sélectionné un marché d’approvisionnement, examinez les partenaires commerciaux potentiels et les contacts commerciaux.

Vous trouverez des partenaires et des contacts à l’adresse suivante:

 

2

Vérifier les conditions et les droits à l’importation et s’assurer que le produit est conforme aux exigences de l’UE

Les conditions et les droits d’importation dépendront de la manière dont vous souhaitez importer et de votre marché d’approvisionnement.

Qui peut importer dans l’UE?

  • Vous devez normalement être établi dans l’UE en tant que société ou établissement stable. Il s’agit notamment d’être immatriculé aux fins de la TVA.
  • Si vous êtes résident hors UE, vous devez disposer d’un permis de travail pour exercer une activité commerciale indépendante; en outre, vous devez trouver une personne établie dans l’UE qui est disposée à agir en votre nom en tant qu’exportateur (par exemple, un prestataire de services logistiques ou un commissionnaire en douane).

En règle générale, vous devez également vous inscrire au registre national du commerce. Pour en savoir plus, consultez votre chambre de commerce locale. En tant qu’importateur de l’UE, vous devez demander un numéro EORI. Le numéro EORI est un numéro d’identification valable dans toute l’UE.

Astuce: L’enregistrement EORI peut prendre du temps, c’est pourquoi planifier et appliquer bien à l’avance.

Dans certains pays de l’UE, les entreprises dépassant une certaine taille doivent être inscrites dans un registre national du commerce.
Pour en savoir plus, consultez le marché de l’UE ou consultez votre chambre de commerce locale.

  • Si vous êtes résident hors UE, vous devez être établi en tant qu’entreprise et/ou disposer d’un permis de travail vous permettant d’exercer une activité commerciale indépendante.

Quelles règles d’importation ou de commercialisation s’appliquent à votre produit importé dans l’UE?

Vérifier s’il existe des restrictions à l’importation dans l’UE ou dans un État membre donné.

Les importations de certaines marchandises sensibles ou de certaines marchandises en provenance de certains pays peuvent être interdites ou restreintes. Vous pouvez avoir besoin de permis, d’une licence ou de présenter une notification d’importation officiellement approuvée.

Consultez la base de donnéesTARIC pour vérifier si vous avez besoin d’une licence d’importation pour votre produit

Les principaux types de produits soumis à des restrictions à l’importation sont les suivants:

  • produits agricoles,
  • les médicaments,
  • les produits chimiques,
  • produits sidérurgiques,
  • les biens culturels,
  • produits textiles et habillement,
  • armes,
  • les marchandises de contrefaçon ou les marchandises pirates,
  • articles/publications/enregistrements vidéo indécents,
  • espèces menacées,
  • déchets,
  • certains animaux vivants et produits contenant des substances animales,
  • végétaux et produits contenant des substances végétales.

Pour ces produits, vérifier quelles règles s’appliquent.

Quels droits à l’importation s’appliquent à votre produit?

  • Les droits à l’importation peuvent devoir être payés pour votre produit lors de son entrée dans l’UE. L’UE est une union douanière, ce qui signifie qu’un tarif d’importation unique est dû au lieu d’entrée où la déclaration d’importation est faite, quel que soit l’État membre de l’UE. Le produit peut ensuite circuler sur le marché de l’UE sans formalités douanières supplémentaires.
  • Qui paie les tarifs dépend de l’accord conclu avec le vendeur, mais les droits à l’importation sont souvent payés par l’importateur.

 

Qu’est-ce qu’un droit à l’importation?

Mon entreprise peut-elle bénéficier d’un accord commercial de l’UE?

Si l’UE a conclu un accord commercial avec le pays dont vous souhaitez importer, les droits de douane sur votre produit peuvent être réduits, voire supprimés.

  • Il s’agit de tarifs préférentiels.
  • le tarif préférentiel est subordonné à la conformité de votre produit avec les règles d’origine.
  • Des contingents peuvent s’appliquer, soit sur la base de l’accord commercial, soit sur la base de la politique de l’UE pour les produits agricoles d’un type spécifique de produits.

Pour en savoir plus sur les règles spécifiques en vigueur pour votre produit et votre marché d’intérêt, consultez mon assistant commercial.

Quand avez-vous besoin d’un certificat d’origine?

Souvent, votre fournisseur doit fournir une preuve de l’origine du produit conformément aux règles d’origine de l’accord. Cette preuve peut être un certificat d’origine ou également une déclaration d’origine délivrée par l’exportateur agréé ou l’exportateur enregistré (dans le système REX), qui indique également leurs numéros d’autorisation ou d’enregistrement.

Existe-t-il des droits additionnels applicables?

  • Il est possible que l’UE applique des mesures de défense commerciale à un produit importé d’un pays donné.
  • Les droits les plus fréquemment utilisés sont les mesures antidumping. Elles sont affichées dans My Trade Assistant. Une autorité douanière de l’UE peut indiquer si des droits additionnels tels que des droits antidumping s’appliquent à votre produit.
  • La section consacrée aux marchandises fournit une explication des différents types de mesures de défense commerciale.
  • Si vous recherchez une vue d’ensemble complète des mesures spécifiques appliquées par chaque pays, visitez la section «Marchés».

Quelles sont les taxes intérieures applicables?

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) s’applique aux biens vendus sur le marché de l’UE et donc également à ceux importés de pays tiers.La TVA varie selon les États membres de l’UE et est généralement payée par l’importateur.

  • Le taux est le même que si vous avez acheté le produit sur votre marché intérieur.
  • Les entreprises immatriculées à la TVA peuvent récupérer la TVA à l’importation en tant que taxe en amont, tout comme elles peuvent demander le remboursement de leurs paiements de TVA nationaux.
  • Le calcul de vos paiements de TVA est fondé sur la valeur de vos marchandises, vos droits à l’importation et les droits d’accise s’ils s’appliquent. Pour en savoir plus sur la TVA et les taux des États membres, cliquez ici.
  • Pour certains produits, vous serez tenu de payer des droits d’accise, qui varient d’un pays de l’UE à l’autre. Ces taxes s’appliquent, par exemple:
    • les produits du tabac,
    • boissons alcoolisées,
    • huile minérale,
    • produits énergétiques.

Comment veillez-vous à ce que votre produit soit conforme aux exigences de l’UE?

Pour vos marchandises importées, les mêmes exigences s’appliquent que pour les marchandises produites dans l’UE pour le marché de l’UE.

Quelles sont les exigences en matière de santé, de sécurité, d’environnement et techniques applicables à votre produit et comment les certifier?

La plupart des produits doivent satisfaire à certaines exigences techniques et/ou sanitaires et hygiéniques. Celles-ci peuvent nécessiter différents types d’essais et de certifications.

C’est souvent le cas pour les exigences techniques applicables aux produits industriels, ainsi que pour les exigences sanitaires et d’hygiène applicables aux denrées alimentaires et aux produits agricoles.

Il est important de faire la distinction entre les exigences obligatoires et les exigences volontaires.

Les groupes de produits pour lesquels les exigences obligatoires sont souvent appliquées sont les suivants:

  • les produits chimiques,
  • cosmétiques,
  • les médicaments,
  • produits agricoles, denrées alimentaires et aliments pour bétail,
  • animaux vivants,
  • et les produits animaux.

Des certificats phytosanitaires, par exemple, sont requis pour l’importation:

  • la plupart des fruits frais,
  • légumes,
  • autres matériels végétaux
  • produits composés de produits animaux.

Le marquage CE indique que le produit est conforme à la législation de l’UE.

  • Le marquage CE est obligatoire pour certains produits, tels que:
    • électronique,
    • dispositifs médicaux,
    • jouets,
    • appareils électriques,
    • produits de construction.
  • Le marquage CE ne s’applique pas:
    • les denrées alimentaires,
    • véhicules à moteur,
    • les produits chimiques,
    • cosmétiques,
    • produits pharmaceutiques;
    • et biocides

Tous disposent de règles spécifiques. En savoir plus sur le marquage C E.

Vous trouverez des informations sur les exigences spécifiques applicables à votre produit dans My Trade Assistant.

Quelles sont les exigences en matière d’emballage et d’étiquetage?

Les États membres de l’UE ont souvent des exigences détaillées en matière d’emballage et d’étiquetage des produits.

Ces exigences peuvent être obligatoires ou facultatives.

  • Les marques et étiquettes obligatoires sur les produits de consommation et sur leur emballage sont généralement liées à des préoccupations en matière de sécurité publique, de santé publique et/ou d’environnement. Ils peuvent fournir des informations telles que les ingrédients ou la date limite de consommation.
  • Les marques facultatives sont, par exemple, celles qui indiquent la production biologique du produit du label écologique sur les produits industriels.

Il existe généralement différentes agences responsables de différents secteurs, tels que la médecine, l’électricité, l’alimentation et les produits chimiques, qui ont toutes des exigences très différentes.

 

3

Préparer la vente et organiser le transport

Comment les responsabilités sont-elles partagées entre vous et votre fournisseur?

Vous pouvez utiliser Incoterms® pour définir vos responsabilités contractuelles.

Incoterms®

  • Définir les responsabilités des vendeurs et des acheteurs en ce qui concerne la livraison, l’assurance et le transport de biens dans le cadre de contrats de vente
  • déterminer qui est responsable des formalités douanières d’exportation dans l’UE et des formalités sur votre marché d’exportation.

Exemples

«Franco à bord» (FOB): signifie qu’il incombe à votre fournisseur de payer tous les coûts locaux:

  • transport des marchandises jusqu’au port d’embarquement
  • frais de chargement
  • procédures de dédouanement dans le pays exportateur.

En tant qu’acheteur, vous êtes responsable du coût:

  • transport à partir du port d’embarquement
  • assurance
  • déchargement
  • transport du port d’arrivée jusqu’à la destination finale.

«Coût, assurance et fret» (CIF): votre fournisseur est responsable des coûts locaux sous FOB, plus:

  • frais de fret
  • assurance

Dans le cadre du CIF, votre fournisseur est responsable de tous les coûts jusqu’à l’arrivée des produits au port de destination.

 

4

Préparer les documents pour le dédouanement dans l’UE

Quels sont les documents à préparer à la douane?

  • Vous devez fournir une déclaration en douane à votre autorité douanière nationale. Un représentant en douane peut vous conseiller sur cette question importante.
  • Vous devez présenter une déclaration sommaire d’entrée avant l’arrivée des marchandises au premier point d’entrée dans l’UE.
    • La déclaration sommaire d’entrée devrait être présentée au premier bureau de douane d’entrée dans l’UE par le transporteur des marchandises ou, dans certains cas, par l’importateur, ou par un représentant du transporteur ou de l’importateur.
    • Le délai de dépôt de la déclaration sommaire d’entrée dépend du mode de transport des marchandises. Lire la suite.
  • L’UE dispose d’un formulaire commun de déclaration d’importation pour tous les pays de l’UE, appelé document administratif unique (DAU). Lire la suite.
    • En fonction du type de marchandises, les documents supplémentaires à présenter aux autorités douanières peuvent comprendre:
    • facture commerciale,
    • documents de transport,
    • certificats d’origine,
    • licences d’importation,
    • résultats d’essais et autres certificats,
    • certificats d’inspection (tels que certificats sanitaires, vétérinaires ou phytosanitaires).

Le dédouanement peut être déposé par l’importateur ou par un représentant en douane, qui est la personne désignée par l’importateur pour accomplir toutes les formalités douanières requises par la législation douanière de l’UE.

Pour de plus amples informations sur les documents et les processus, adressez-vous à votre autorité douanière nationale, à une chambre de commerce ou à une agence de promotion commerciale.Lire la suite.

Que se passe-t-il lorsque vos marchandises arrivent à la frontière?

  • Ils sont placés en dépôt temporaire sous surveillance douanière (au maximum 90 jours) jusqu’à ce qu’ils soient dédouanés.
    • Vos marchandises peuvent être dédouanées sur la base des documents que vous soumettez, ou
    • Vos marchandises peuvent être sélectionnées pour un contrôle documentaire et vous pourriez être invités à soumettre d’autres documents avant que vos marchandises puissent être dédouanées, ou
    • Vos marchandises peuvent également être sélectionnées pour un contrôle documentaire ou physique.

Votre produit peut-il être vendu n’importe où dans l’UE après avoir été dédouané?

Lorsque les autorités douanières ont dédouané un produit, celui-ci a le même statut qu’un produit de l’UE et peut circuler librement dans l’UE et être vendu n’importe où sur le marché de l’UE.

  • Tous les pays de l’UE appliquent le même tarif aux marchandises importées de pays tiers.
  • Les mêmes règles s’appliquent à l’importation, quel que soit le pays de l’UE par lequel elle entre sur le marché de l’UE.

Où trouver de plus amples informations?

Votre liste de contrôle: 4 Étapes pour importer un produit

Étape 1: Trouver un fournisseur à l’étranger

  • Évaluer les pays susceptibles de présenter un intérêt et comparer la compétitivité des fournisseurs potentiels (par exemple, comparaison des prix, y compris les coûts liés aux importations, tels que les tarifs et les coûts de transport.
  • Identifier les partenaires commerciaux/fournisseurs.
  • Identifier une agence/institution/partenaire à l’appui des formalités des processus d’importation (par exemple pour préparer les contrats, les conditions de paiement, la solvabilité du fournisseur).

Étape 2: Évaluer les conditions et les droits à l’importation et veiller à ce que le produit soit conforme aux exigences de l’UE

  • Obtenir un numéro d’enregistrement et d’identification des opérateurs économiques (EORI) ( demander bien à l’avance).
  • Vérifier qu’aucune restriction à l’importation n’est applicable.
  • Vérifiez si l’UE a conclu un accord commercial avec le pays en provenance duquel vous souhaitez importer.
  • SSess si votre produit est conforme aux règles d’origine applicables et identifiez le taux de droit (préférentiel)applicable.
  • Déterminer si d’autres droits (par exemple la défense commerciale) ou des taxes intérieures s’appliquent.
  • Recenser les exigences en matière de santé, de sécurité, d’environnement et techniques dans l’UE.
  • Veiller à ce que le produit soit conforme aux exigences et le fournisseur puisse fournir la certification nécessaire.
  • Vérifiez les règles en matière d’emballage et d’étiquetage dans l’UE.
  • Déterminer si un certificat d’origine est requis, que l’exportateur doit fournir, et quel type de certificat doit être présenté, selon qu’il existe ou non un accord commercial ou un arrangement commercial applicable entre l’UE et le pays d’origine des marchandises.

Étape 3: Préparer la vente et organiser le transport

  • Préparer et signer le contrat avec le fournisseur, y compris un accord sur la personne responsable de quoi, et organiser le processus de transport.
  • Assurer la coordination avec les institutions potentielles qui soutiennent le processus.

Étape 4: Préparer les documents pour le dédouanement à la frontière

  • Contacter un représentant des douanes pour obtenir des conseils en cas de doute
  • Garantir la disponibilité de la déclaration sommaire d’entrée
  • Préparer des documents supplémentaires pour un dédouanement à l’importation (facture commerciale, documents de transport, certificat d’origine (tels que formule A, Eur.1/Eur.Med, communication REX délivrée par un exportateur enregistré ou déclaration d’origine délivrée par un exportateur agréé), licence d’importation, résultats de tests, certificats de contrôle (certificats sanitaires, vétérinaires ou phytosanitaires). Compléter et présenter la déclaration d’importation/le document administratif unique (DAU)
Partager cette page:

Liens rapides